Programme du Séminaire Politiques éducatives et lutte contre les inégalités

France – Amérique latine

17 et 18 Décembre 2018

Université Paris 8

Salle B106

 

Lundi 17 décembre

9.30   Accueil Café

 

10.00 Introduction

Cintia INDARRAMENDI (Université Paris 8, CIRCEFT-ESCOL)

 

10.10 Origine, développement et possibilité de changement d´un système éducatif régulé par le marché : réflexions à partir du cas chilien

Javier CORVALÁN (Universidad Alberto Hurtado, Chili)

 

11.00 Les conséquences du « pragmatisme néoliberal » sur la gestion des systèmes éducatifs en Amérique latine : les cas de l’Argentine, de l’Uruguay et du Pérou

Damien LARROUQUÉ (OPALC-Sciences Po)

 

  La participation et les enjeux de démocratisation scolaire

Sidonie RANCON (Université Lyon2, Triangle)

 

 

12.30

 

Pause déjeuner

 

14.00 – 17.30

 

L’éducation au cœur du projet : Néolibéralisme, ciblage et enfance au Chili 1973 – 2010

Paula CUBILLOS Celis CMH (ENS-EHESS-CNRS), chercheuse associée au CERLIS (U. Paris Descartes)

 

  Former des enseignants pour améliorer l’apprentissage des élèves ? le cas brésilien pour interroger la temporalité des transformations éducatives.

Maïra MAMEDE (ESPE de Créteil UPEC, CIRCEFT-ESCOL)

 

  La ré-inclusion scolaire en question : une comparaison franco-argentine « en miroir »

Filippo PIRONE (Université de Bordeaux, ESPE d’Aquitaine, LaCES)

 

 

La lutte contre les inégalités éducatives dans l’Argentine « kirchneriste ». Contre-exemple du « tournant néolibéral » ?
Cintia Indarramendi (Université Paris 8 CIRCEFT ESCOL)

 

Les politiques éducatives en France et en Argentine :
leçons d’une comparaison

Jean-Yves Rochex (Université Paris 8 CIRCEFT ESCOL)

 

        

 

                       

 

 

Mardi 18 décembre

 

9. 30

 

Approches comparatives sur les politiques de lutte contre les inégalités scolaires : politiques curriculaires et didactiques en Argentine et Mexique, 2005-2018

Inés DUSSEL (DIE-CINVESTAV, Mexique)

 

  La théorie, la recherche, et son ontologie sociale, au risque de la transition démocratique chilienne. Pour une autre syntaxe éducation et démocratie ?

Daniel FRANDJI (Université Lyon 1, UMS LLE, UMR Triangle)

 

11.30  -12.30 Conclusion

Inés DUSSEL (DIE-CINVESTAV, Mexique)

Jean-Yves ROCHEX (Université Paris 8 CIRCEFT-ESCOL)